Les étapes pour bien optimiser un site WordPress pour le référencement

Différents choix de thèmes, facilité d’utilisation, excellente ergonomie ou encore gratuité, les raisons d’utiliser WordPress sont nombreuses. Toutefois, un site WordPress est une plateforme comme une autre. Elle doit d’abord être visible sur les résultats des moteurs de recherche pour accumuler des visites. Ainsi, pour améliorer le potentiel des pages web, l’optimisation est nécessaire.

Choisir la bonne structure des permaliens pour améliorer son référencement

La réécriture des liens est la première modification à apporter après que l’administrateur ait fini de créer un blog WordPress professionnel. C’est une opération rapide et facile à effectuer. Mais, elle est souvent jugée comme futile. Pourtant, il s’agit d’une étape importante afin de renforcer la visibilité de son site internet. En effet, une URL bien structurée permet au lecteur de savoir où se situe telle page ou tel contenu dans une plateforme web. Choisir les bons permaliens améliorera ainsi la qualité de navigation des visiteurs. Mais cela est surtout indispensable dans la stratégie SEO. L’idéal est donc d’opter pour des liens courts, faciles à déchiffrer et qui contiennent des mots clés percutants. On bannit catégoriquement les symboles et les chiffres que Google ne prend pas forcément en considération.

La place aux techniques SEO

Après avoir amélioré les structures des permaliens, il faut désormais optimiser les pages. En effet, c’est une étape indispensable afin d’obtenir plus de visibilité pour une entreprise. Ainsi, s’il s’agit d’une plateforme publicitaire, d’un blog ou d’une boutique en ligne, les techniques SEO restent les mêmes. Jusqu’à présent, la qualité des contenus est primordiale pour qu’une page web soit bien positionnée sur les moteurs de recherche. La fréquence des publications constitue également un critère déterminant. L’idéal est de publier un texte de plus de 800 mots au moins une fois par semaine. Par ailleurs, il est aussi important d’adopter une bonne stratégie de netlinking. Les liens inactifs et les mauvaises qualités sont un fléau pour un site internet. Dans tous les cas, s’il s’agit d’une plateforme d’entreprise ou d’une boutique en ligne, la meilleure solution est de confier l’optimisation de son portail à une agence d’assistance WordPress. Consulter un exemple sur cette page. Des référenceurs qualifiés interviendront pour que le site apparaisse en première position sur les pages de réponse de Google.

Les grands axes du marketing local pour l’e-commerce

Les grands axes du marketing local pour l’e-commerce

Toujours dans le but de se démarquer de leurs concurrents, les divers entrepreneurs misent sur plusieurs moyens, dont le marketing local. Il s’agit d’une démarche qui prend de plus en plus d’ampleur avec la croissance de l’e-commerce et serait même source de réussite pour plusieurs sociétés qui se sont implantées sur l’internet.

La présence sur l’internet : un réel levier de communication

Dans le langage le plus courant, le marketing local fait référence à une cible se situant dans l’environnement physique immédiat d’une entreprise. Effectivement, quel que soit le domaine d’activité d’une entreprise, elle doit toujours être capable de gérer sa communication en local dans les normes. Parmi les techniques à ne pas omettre figure notamment la visibilité en ligne. En effet, la digitalisation des services fait que les consommateurs s’informent aujourd’hui sur l’internet. Il est donc important que la société en question puisse mettre en avant ses particularités intéressantes face à ses concurrents avec un site web performant, la possession d’un compte professionnel dans les réseaux sociaux ou même la création d’applications pouvant guider le client dans les démarches à suivre. Attention ! Toutefois à ce que la simplicité soit toujours au rendez-vous pour ne pas faire fuir les prospects. Les annuaires locaux n’en sont pas pour autant négligés puisqu’ils permettront la promotion d’une entreprise particulière sans que celle-ci ne s’adonne à des investissements couteux.

Le référencement local : une stratégie prioritaire pour une visibilité accrue

Un site d’internet ne suffira pas à promouvoir les activités d’une entité. Effectivement, il faudra qu’il soit explicite, intéressant et actif pour prendre en compte les avis et les besoins de chaque client. Dans sa création, il est capital de mettre en évidence les informations relatives à l’entreprise, dont le nom, l’adresse, l’activité et la description des services proposés. D’autant plus, que ces derniers participent à l’amélioration du référencement du portail en question. À ce sujet, les techniques de référencement local sont particulièrement conseillées. Elles donneront les moyens d’améliorer la réputation d’une société sur sa zone de chalandise en se servant de l’internet. En effet, le site vitrine sera mieux classé sur les moteurs de recherche pour des requêtes dites locales. Diverses opérations sont à entreprendre dans ce but. Pour s’assurer de leur réussite, il est préférable de faire appel à des professionnels.

Comment se conformer au règlement européen sur la protection des données personnelles ?

Le règlement européen sur la protection des données personnelles sera applicable à partir de 25 mai 2018. Ce texte oblige les chefs d’entreprises œuvrant dans de nombreux secteurs d’activité à repenser leurs méthodes de traitement de données. Effectivement, la vie privée des utilisateurs doit à tout prix être protégée.

Les objectifs du règlement européen sur la protection des données personnelles

Les législateurs de la communauté européenne ont constaté de surcroit l’expansion de l’e-commerce et les prestations proposées sur l’internet. Néanmoins, le développement des activités digitales n’apporte que des avantages aux particuliers. Effectivement, la plupart des offreurs de services web récoltent et stockent les données de navigation des internautes. Cela pourrait constituer une atteinte à la vie privée de chacun, si les responsables ou encore les individus malveillants détournent le patrimoine numérique d’un tiers.

Dans ce contexte, ce règlement a été adopté pour renforcer le droit des personnes. Il octroie de nouvelles prérogatives aux simples citoyens. Ainsi, de nouveaux concepts comme la succession numérique ou le « droit à l’oubli » sont apparus. Les autorités compétentes exigent également plus de rigueur venant des entreprises digitales. À partir de 2018, certaines sociétés devront accueillir un délégué à la protection des données personnelles. Celui-ci se chargera de toutes les démarches nécessaires pour se conformer aux dispositions légales.

Se conformer au règlement européen sur la protection des données personnelles en France

Le texte du règlement européen CNIL concerne tous les Etats membres de l’union européenne. Pour les sociétés établies en France, s’y conformer ne posera pas trop de problèmes. Effectivement, les chefs d’entreprises dirigeant un établissement dans l’Hexagone connaissent déjà l’existence de la loi Informatique et libertés. Cette dernière les oblige à ne pas négliger la protection des données personnelles. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) existe depuis quelques années et se charge de contrôler les installations de nombreuses entreprises. Le non-respect de la confidentialité de certaines données à caractère personnel est sanctionné par des amendes en France. À cet effet, les personnes à la tête des sociétés digitales se sont hâtées d’embaucher un expert CIL. L’intégration de cette ressource constitue déjà un premier pas pour se conformer à ce règlement.

Supprimer un compte Google : quels sont les risques à prendre ?

Nombreuses sont les personnes qui veulent supprimer leur compte sur Google. Cela est une procédure assez facile, il faut juste connaitre les risques à prendre. Généralement, un compte Google peut être supprimé par téléphone. Seulement, les données seront aussi supprimées avec le compte sauf si l’utilisateur les sauvegarde avant la procédure. Il est de même impossible de restaurer le compte une fois supprimé. De plus, le nom d’utilisateur du compte n’est plus utilisable.

Comment supprimer rapidement un compte sur Google ?

La suppression d’un compte Google consiste à suivre quelques étapes. La première étape consiste à se connecter sur le compte. Pour effacer son adresse, il faut avoir un accès sur Internet. Comme cela, la procédure sera plus facile et plus rapide. Le mieux est même d’effectuer la suppression sur ordinateur. Sachez que lorsque vous supprimiez un compte, cela ne veut pas dire que votre compte n’existe plus, vous ne pourrez plus l’utiliser, c’est tout. D’ailleurs, aucun autre utilisateur ne pourrait l’utiliser. C’est pour cela que le nom de votre adresse n’est plus utilisable. La suppression d’un compte est également nécessaire pour supprimer des messages ainsi que des contacts. Par contre, l’historique ou les détails de chaque opération effectuée ne seront pas effacés. La seconde étape consiste à cliquer sur sa photo de profil. Normalement, dans le paramètre, il y a déjà une option qui vous permettra de vous déconnecter de votre adresse. Il faut cliquer sur « mon compte », puis sur « préférence de compte ». Cette option vous permettra de contrôler l’ensemble de votre adresse.

Quels sont les risques à prendre pour la suppression d’un compte Google ?

Sachez que la suppression de votre adresse email ne signifie pas la suppression intégrale de votre compte Google. Pourtant, une fois que vous auriez procédé à la suppression, vous prenez quelques risques. Tout d’abord, vous ne pourrez plus utiliser votre adresse par la suite, cela dit, vous n’avez plus la possibilité de la restaurer. Votre compte ne sera plus accessible, ni par vous, ni par d’autres personnes. Ensuite, sachez que toutes vos données ne seront plus accessibles. Vos e-mails, vos contacts, etc seront en même temps effacés. C’est pour cette raison qu’avant d’effectuer la procédure, vous devrez envisager une sauvegarde des données qui vous seront toujours utiles. Sauvegarder les données nécessaires ne sera pas difficile, cela ne vous prendra que quelques minutes. Cliquez ici pour en savoir plus sur les autres méthodes de supprimer rapidement son adresse Google.

Confiez votre site à des experts pour son développement

L’optimisation pour les moteurs de recherche, plus connu sous le nom de SEO ou Search Engine Optimization est une technique d’amélioration de la visibilité d’un site sur la page de Google. C’est un business qui date de juste quelques années. La preuve en est que plus de la moitié des sortants a moins de cinq ans d’expérience. Pourtant, ils sont déjà fortement recherchés et, à Madagascar, vous en trouverez également de nombreux. Cette forte expansion est due au fait qu’un site qui n’apparaît que sur la huitième page n’a presque plus aucune utilité puisque rare sont ceux qui iront même jusqu’à la cinquième page pour des articles qui sont tous dans la même catégorie.

Quels sont les tâches d’un référenceur à Madagascar ?

A Madagascar, les devises des référenceurs sont souvent de générer le plus de profit au site en augmentant le nombre de visite ; la reprise de votre site en gérant son contenu pour permettre son classement sur les premiers rangs ; augmenter les moteurs de recherche du site en choisissant les mots les plus utilisés comme mots clés. En plus des corrections donc, vous bénéficierez d’une optimisation pour faire encore plus envier la clientèle.

Vous avez deux possibilités entre la collaboration au moment où vous allez créer le site, ou le travail sur un site qui est déjà mis en place. Mais le service dépendra bien évidemment du référenceur à Madagascar que vous avez choisit. A part le SEO, vous trouverez aussi le SEA qui est un référencement payant, le SME ou appelé aussi référencement sociale. Il y a aussi le webmarketing selon l’entreprise concernée.

La bonne qualité à un prix très compétitif

A Madagascar, l’une des plus grandes avantages de créer un business est le prix de la main d’œuvre que nul autre n’arrive à rivaliser. Selon des témoignages, il y a des réductions jusqu’à 60% de la normale. Et même plus, comme les référenceurs commencent à être nombreux, le service est donc de plus en plus amélioré. Certains proposent, par exemple, une petite animation au moment du chargement du site pour éviter de perdre les internautes. D’autres s’engagent à faire un suivi du site après le travail pour assurer son efficacité. Il y a même ceux qui garantissent la première page en échange du remboursement dans le cas d’un échec.

Les devis se font donc le plus souvent gratuitement, et les conditions ainsi que les moyens de travail ne sont pas moins efficaces qu’ailleurs. Si vous n’êtes pas encore convaincus par les avantages de l’externalisation de votre SEO, lisez donc cet article !

Le cashback et les achats en ligne

Le cashback et les achats en ligne

Durant ces dernières années, les ventes sur internet se sont développées de manière considérable dans la vie quotidienne. L’essor de ce concept est dû à l’arrivée du cashback qui est un système de promotion. Celui-ci indique les réductions et les retours d’argent offerts par les marchands partenaires et s’applique après l’achat en ligne des clients.

Les sites de cashback : aperçu et fonctionnement

Le terme de cashback veut dire avant tout une remise en argent. Tous les internautes peuvent profiter de ses avantages. Pour ce faire, ils doivent d’abord s’inscrire sur les sites d’internet avançant cette offre. Tout site de cashback dispose d’une liste de marchands et d’une marge de déduction. Consultez sur Lyoness France sur Facebook, quelques avis des consommateurs à propos de ce type d’e-commerce.

En s’adhérant sur ces pages web, les membres découvrent aussi bien différentes réductions que divers revendeurs. Chaque site regroupe un grand nombre d’entreprises partenaires. Ces dernières proposent des conditions d’achats profitables. Sur chaque acquisition réalisée, les clients bénéficient d’un remboursement sur leurs comptes. Il s’agit d’un genre de cagnotte virtuelle. Le montant restitué dépend en grande partie du vendeur, mais également des modes d’achat. Une commission se révèle versée au site du cashback quand un de ses membres effectue des transactions chez l’un de ses partenaires.

Les avantages issus de l’utilisation d’un site de cashback

Une fois inscrits sur le réseau du cashback, les abonnés disposent de nombreux privilèges. Ils peuvent bénéficier de réductions très avantageuses. Le fait de gagner de l’argent en retour après un achat permet par exemple, aux internautes de faire d’importantes économies. Ils peuvent grâce à ce concept jouir de Shopping Points. Pour pouvoir profiter de ces prérogatives, il suffit de faire des achats sur internet sur des pages spécialisées.

Ce système vise également à fidéliser et à acquérir de nouveaux clients. A travers ce stratagème, il est envisageable de nouer une relation durable avec eux. Grâce aux diverses remises, le rapport entre les consommateurs et les vendeurs se perpétue. Cette méthode réunit ainsi les affiliés et les professionnels. Les intéressés n’ont qu’à choisir un marchand pour acheter des produits et bénéficier de l’offre. Cette technique de marketing sert également enfin à promouvoir les activités des entreprises au moyen des différentes annonces publiées sur le site.

La durée de la formation pour devenir coach en développement personnel

Les personnes qui souhaitent devenir coachs d’affaires ou coach de vie se posent naturellement la question, combien de temps il faut pour devenir coach ? Pour exercer le métier de coach professionnel, il est important de suivre une formation sérieuse. Découvrons les éléments de réponse concernant la durée nécessaire pour devenir coach en développement personnel.

Combien d’années faut-il pour exercer le métier de coach ?

La durée habituelle pour suivre une formation en coaching est d’environ 2 ans. Précisons qu’il existe des programmes de qualité variable permettant aux apprenants à devenir coach en développement personnel. Toutefois, on doit également prévoir du temps afin d’apprendre les compétences des métiers indispensables pour réussir dans cette activité.

Les compétences indispensables

Les personnes qui n’ont pas encore fait leur part de développement personnel risquent d’avoir besoin de beaucoup de temps pour devenir coachs en développement personnel de qualité. En plus de l’acquisition de développement personnel, les apprenants qui suivent des formations doivent aussi coacher quotidiennement. Ceux qui souhaitent devenir coachs en développement personnel ne doivent pas se limiter au diplôme. Le nouvel accompagnateur doit pratiquer le coaching régulièrement, avoir une stratégie claire et mesurable visant à développer son activité, établir un processus de supervision de son métier.

Quel est le temps nécessaire pour bien maîtriser le coaching ?

La durée moyenne pour pouvoir pratiquer le coaching facilement est de 1 à 5 ans. Malgré cette durée moyenne, certains coachs novices mettent plusieurs mois à remplir leur agenda de coaching en ayant recours à une stratégie efficace. Les coachs qui n’ont pas recours à une bonne stratégie mettront plusieurs années à améliorer leur notoriété tandis que certains ne pourront jamais améliorer leurs agendas de clients.

Conseils utiles pour devenir coach en développement personnel

Pour avoir beaucoup de succès, les personnes qui souhaitent devenir coachs en développement personnel doivent de préférence assurer la formation qu’ils choisissent de suivre porte bien sur les compétences dont ils souhaitent maitriser. Le marketing des coachs fait partie des compétences nécessaires si l’on souhaite réussir son entreprise de coaching.
Les formations de 2 jours ne suffisent pas pour devenir coach en développement personnel certifié. En effet, les programmes de formation en coaching qui durent quelques heures ou quelques jours ne sont pas qualitatifs. Renseignez-vous également sur le sujet du soutien concret apporté par l’organisme après avoir décroché votre diplôme de coach. Les meilleurs formateurs accompagnent les nouveaux coachs certifiés pendant des périodes allant de quelques mois à plusieurs années.

Les stratégies mises en place dans le cadre du Social selling

Le Social selling est un terme assez récent dans le domaine de la vente de produits et de services. Il utilise les réseaux sociaux pour réaliser des transactions commerciales. Le commerce digital, lui, n’a toutefois rien de bien nouveau. Le concept est déjà bien présent dans le quotidien des consommateurs. Le Social selling regroupe, par ailleurs, plusieurs stratégies commerciales qui jouent, chacune, un rôle prépondérant dans la réalisation du chiffre d’affaires d’une entreprise. Les voici en quelques mots.

La relation marketing et vente

Le Social selling est une fois de plus un outil efficace dans l’ajustement des campagnes de marketing aux objectifs de vente de l’entreprise. Il réunit ces deux éléments dans le but d’optimiser la politique commerciale de la société. En effet, ils tendent le plus souvent à se dissocier l’un de l’autre dans un souci de divergence de finalité. Il est notamment important de savoir que le marketing a pour but de créer, de renforcer et surtout de pérenniser la relation de l’entreprise avec sa clientèle. Tandis que les ventes ont pour objectif de liquider la production d’une firme.

Le Social selling permet de combiner ces visions en usant des dernières tendances comportementales des consommateurs en matière de connectivité sur les réseaux sociaux. Par exemple, pour les sociétés spécialisées dans le référencement naturel MADAGASCAR, les comptes créés sur les réseaux sociaux feront à la fois office de show-room, mais aussi de point de contact avec leur clientèle.

La prospection

La prospection fait également partie des stratégies qui se voient prolongées dans le Social selling. Ce dernier offre une nouvelle manière de trouver des clients potentiels et d’en faire des consommateurs réguliers des produits et services d’une entreprise. Les réseaux sociaux sont effectivement devenus une niche à prospects qu’il est plus qu’intéressant d’exploiter. Dans cette optique de gagner de nouveaux clients, des communautés et des groupes se forment autour d’un ou des produits des entreprises.

La fidélisation de la clientèle

Une fois les consommateurs conquis, la prochaine stratégie consiste à la fidélisation de cette clientèle. Le Social selling offre une fois de plus l’occasion aux dirigeants des entreprises commerciales d’y parvenir par le biais de leurs présences sur les réseaux sociaux. Pour ce faire, une animation continuelle sur leurs pages et/ou leurs comptes est de mise. Cela peut notamment passer par l’organisation de jeux et concours en ligne ou bien la sollicitation des consommateurs à partager leurs expériences d’achat et, pourquoi pas, d’émettre des suggestions constructives.

La conversion

Dans l’engouement des consommateurs pour la connectivité, le Social selling a décelé un moyen efficace d’encourager une stratégie de conversion rentable. Les entreprises ont ainsi trouvé l’opportunité de pousser la clientèle à accomplir des actes comme l’achat, la réponse à un sondage, ou le remplissage de formulaire pour la qualification des fiches clients, bien plus facilement. Cela se traduit par une approche plus ludique et moins formelle qu’offre le domaine des plateformes sociales en ligne.

Développeur web, un métier de littéraire ?

Quel est le point commun entre Python, Javascript, C, l’argot, la rhétorique et le sublime ? Rien, en apparence. Pourtant, ce sont tous des systèmes sémiotiques. Autrement dit, des langages différents ayant chacun leur structure, leur syntaxe, leur vocabulaire et leur linguistique. Les langues humaines, de même que les langages de programmation, sont des univers linguistiques où tout se tient et dont le sens est négociable, reposant sur manière intellectuelle de concevoir commune. Développeur web, un métier de lettres ? La linguistique et l’informatique sont-elles faites pour s’entendre ?

Construction des programmes et programmes de construction

Qu’est-ce que le langage ? Une façon de penser, qui sert ensuite à écrire, à argumenter et à développer des idées. Qu’est-ce que le langage en informatique ? Une façon de concevoir, qui sert ensuite à coder, à programmer des logiciels à et formuler des algorithmes à destination d’Internet. D’ailleurs, chaque langage de programmation supporte un ou plusieurs styles de programmation (appelés paradigmes), de même, chaque langage possède plusieurs registres (familier, soutenu, courant, sublime). Impératif, déclaratif, fonctionnel, logique, orienté objet, concurrent, visuel, événementiel, et basé web sont des paradigmes de programmation.

C’est dans les années 1950 que Noam Chomsky, alors enseignant au Massachusetts Institute of Technology (MIT) redéfinit le domaine de la linguistique en fondant la grammaire générative, une théorie basée sur le pouvoir de générations des langages. D’après lui, en se basant sur un jeu réduit de règles de grammaire et un ensemble fini de termes, les humains peuvent produire un nombre infini de phrases.

Le développement de la grammaire générative a définitivement changé approche générale de l’architecture de la faculté du langage humain.

Aujourd’hui, les étudiants et chercheurs en linguistiques sont familiers des théories et recherches de Noam Chomsky et ses successeurs, notamment en ce qui concerne l’étude de la syntaxe et de la sémantique. Sans aller jusqu’à affirmer que tous les linguistes et étudiants en lettre sont des développeurs qui s’ignorent, du fait la parenté entre les deux disciplines, ils peuvent présenter des dispositions, voire des aptitudes à programmer et à coder. Si la notation d’un programme est généralement plus mathématique que littéraire, la réflexion en amont se rapproche énormément de la linguistique. On retrouve la même façon de penser, de structurer les outils pour s’en servir et construire un programme ou un texte ayant un but défini. L’objectif d’un discours est de convaincre, c’est l’art de la rhétorique. L’objectif d’un programme est de définir les manipulations à effectuer par un ordinateur dans un logiciel. Dans les deux cas, il s’agit d’un moyen de communication, comprenant une volonté d’exécution, de mise en oeuvre ou en application

Par tradition, on a tendance à opposer les lettres et les sciences. Conséquemment, le clivage littérature / informatique est encore très présent dans les mentalités. Pourtant, la tendance s’inverse progressivement. Actuellement, on constate que les études et cursus de lettres et plus largement de sciences humaines intéressent de plus en plus les entreprises de la communication et du digital, qui recrutent à tour de bras des profils de plus en plus variés. Dans les nouveaux (et les anciens) métiers de l’informatique (dépannage informatique…), ce n’est pas tellement l’ampleur des connaissances et les certitudes qui comptent, mais l’intuition, la capacité à remettre quelque chose en question et à l’analyser. Des compétences très développées aux cours des formations littéraires et méta-littéraires.

Le SEO principal canal marketing entrant pour les E-commerces

Le SEO principal canal marketing entrant pour les E-commerces

A l’heure de l’économie numérique, posséder un site e-commerce c’est bien, mais sans visibilité sur les moteurs de recherche et plus précisément sur Google, c’est sans intérêt. C’est pourquoi il est indispensable de se poser les bonnes questions pour assurer une position durable dans les pages de résultats de Google qui représente plus de 70% des recherches sur le net.
Selon une dernière étude de Similarweb, le trafic de recherche représente le pourcentage le plus élevé de tous les trafics référents sur le Web. Alors que le trafic social envoie environ 5% à 6% de tout le trafic référent du web, les moteurs de recherche envoient environ 28% ou 29% de tout le trafic vers les sites web. Il s’agit de statistiques reprises par Rand Fishkin dans son tableau du Vendredi du 6 Janvier 2017.

Mais la question qui se pose c’est comment trouver votre prestataire SEO ?

Consultant SEO versus Agence SEO

Aujourd’hui une simple recherche sur internet avec le mot clé « seo » vous propose des centaines de résultats et de services pour améliorer votre référencement. Le plus difficile reste de trouver de vrais experts qui connaissent leur métier.

Mais en premier lieu vous devez choisir entre un consultant indépendant ou une agence SEO établie dans le domaine. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.
Si vous optez pour une agence SEO, vous aurez une méthodologie éprouvée avec éventuellement des cas comme le vôtre qui ont déjà été adressés par l’agence et produit des résultats que vous pouvez réclamer à l’agence. De plus, une agence établie vous garantit une durabilité de votre prestation dans le temps et la capacité de s’adapter à vos besoins en mettant plus de ressources SEO sur le projet.

En contrepartie, un consultant SEO, qui est un expert SEO, se concentre pleinement sur votre projet en vous offrant la flexibilité de travailler dans vos bureaux si vous jugez cela utile. Dans le même ordre d’idée, un consultant SEO sera moins cher et plus disponible pour vos suivis.

Les indicateurs clés de performance pour votre SEO

Quelle que soit la solution adoptée, agence ou consultant expert SEO, il faut dès le début fixer avec le prestataire les indicateurs de performance que vous devez suivre pour juger si vous avez le bon choix.

Généralement, ces indicateurs de performance se concentrent sur le Traffic à partir des résultats naturels des moteurs de recherche comme Google et Bing. Une augmentation de x% annuelle en trafic organique peut sembler un bon objectif. Mais pensez-y si vous avez une stratégie de blog, vous aurez des visites probablement de gens intéressés par l’information mais peu enclin à convertir en tant que client de votre E-commerce. C’est pourquoi il est important de tenir compte de la conversion comme objectif principal pour votre campagne SEO.

Idéalement, après analyse, votre agence ou consultant SEO va pouvoir vous donner des estimations sur l’opportunité SEO sur des mots clés à fort potentiel de conversion et fixer ensemble un objectif de trafic et de conversions sur site qui soit réalisable.